Forum ALGERIE DEBAT

Votre fenêtre sur l'Algérie et le monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La danse du ventre du peuple algérien

Aller en bas 
AuteurMessage
kasher63



Masculin Nombre de messages : 2
Age : 55
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: La danse du ventre du peuple algérien   Mar 29 Mai - 13:27

La danse du ventre du peuple algérien











Le désir égoïste se développe et accroît la disproportion relative entre une énorme quantité d'idiots, de faibles, de paresseux et un petit nombre de forts, d’entreprenants, d’adroits et d’intelligents (chez les intelligents, les adroits et les forts l’égoïsme se développe qualitativement, mais pas chez les idiots et les paresseux).


Donc la discorde, la disproportion et le déséquilibre entre ces deux groupes augmentent toujours .C’est pourquoi est exigée une autre formule de relation entre eux. Ceci s'appelle le système social.


Quand les conditions ambiantes ont mené ces deux groupes à l'opposition et la menace à leur existence a surgi, dans la société sont apparus les « constructeurs de la paix ». Ils ont rejeté la force de l'agression (du côté des masses faibles et du côté de la minorité forte et intelligente) et ils ont proposé un nouveau, plus valide de leur point de vue principe de la vie de la société – le principe de la coexistence de ces deux groupes.


Qui sont ces deux groupes ? Nous avons parlé de ceux qui ont réussit et qui ont employé les autres pour leurs buts, et ceux, qui par leur nature n'ont pas réussi- ils sont obligés de servir ceux, qui peuvent les régir. Cependant, bien qu'il y ait une grande force qualitative chez les intelligents, les adroits, les astucieux et les expérimentés, mais ils ne sont pas nombreux en comparaison avec ceux, qui sont idiots, faibles, simples, etc. Une certaine compensation ici se produit.


Par conséquent, les deux parties de la société (et la majorité faible, et la minorité forte) sont intéressées de préserver un certain équilibre entre elles-mêmes. Bien que, naturellement, c’est une coexistence simple.


Par nécessité, il est impératif d'exister ensemble – les uns sans les autres ne vivront pas.


D'où apparaissent-ils tous ces constructeurs de paix ? Ils apparaissent du côté des forts, jamais du côté des faibles. Les faibles, même s’ils se soulèvent et font une révolution, ils tombent après dans l'indifférence et la faiblesse. Les forts, quand ils essayent de mettre de l'ordre et de créer un certain équilibre entre ces deux groupes entreprennent quelque chose. Quand ils entreprennent des actions, celles-ci procèdent à partir de leur désir égoïste.


C’est pourquoi les forts sont toujours prêts à risquer leur vie et celle de la société toute entière, si la société n'est pas d'accord avec leur avis.


Quand les désirs égoïstes à l'autorité, à la noblesse, à la richesse, obsèdent la minorité, ils sont prêts à tout. Pour eux la majorité ne signifie rien. S'ils n'avaient pas besoin de cette majorité pour la réalisation de leurs idées, leurs désirs, ils l’auraient alors détruite. Les constructeurs, eux, pour qui le principal est leur propre vie et la vie de la société, ne sont pas prêts à mettre la société en danger et la forcer d’accepter leur point de vue.

Par conséquent ils sont toujours considérés comme les faibles de la société. C’est toujours les audacieux qui prennent le dessus.


Ils disent : « Chacun mérite selon ses capacités, ses connaissances et ses potentialités ».Il est normal que ces personnes défendent leur avis, même au prix de leur vies et celle de la société en général.


Les puissants de ce monde n’établiront jamais la paix. Cependant, que pouvons-nous faire dans ce cas là ?- ils seront toujours au pouvoir dans tous les pays et partout - Le monde n’à aucun espoir pour la paix, à sa tête y aura toujours des hommes, pour qui le pouvoir, le prestige sera plus important que toute l'humanité.


Ainsi, toujours ceux dont l'égoïsme, le désir sont le plus fort dévoreront ceux, dont ce désir, cet égoïsme est plus faible. Telle est la loi de la nature. Par conséquent il n'y a aucun espoir à ce qu’en raison du progrès, normalement, nous arriverons au changement du pouvoir. Ça ne peut arriver.


Les lois, la constitution sont fait afin d'équilibrer cet énorme égoïsme, qui existe chez les hommes politiques, les parlementaires, etc. Naturellement, chacun d’entre eux (ces hommes politiques, ces parlementaires peuvent se présenter sous n’importe quelle forme à la société : comme libéral ou démocrate, conservateur, islamiste ou travailliste) n’est qu’un égoïste, pour lequel n’est pas essentielle la manière de régner ou de gérer un état.


Dans ce cas - si le pouvoir est choisi démocratiquement – ne gagneront jamais aux élections les hommes, pour qui l’essentiel est l’intérêt public et non leur intérêt égoïste personnel. Ceci procède absolument de la nature de l'égoïsme.


Ce qui existe dans une société donnée, existe également dans le monde entier. S'il n'y a aucun lien entre les membres de la société, comme les liens familiaux, ou chacun dépend de l’autre, il n'y aura pas de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La danse du ventre du peuple algérien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paru dans un journal Algérien... Pauv' Pape...
» On arrête pas un peuple qui danse
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ALGERIE DEBAT :: Actualité, débats et sciences :: Algérie Actualités-
Sauter vers: