Forum ALGERIE DEBAT

Votre fenêtre sur l'Algérie et le monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La question des candidatures en Algerie

Aller en bas 
AuteurMessage
HAKIM
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1008
Age : 39
Localisation : Alger
Emploi : Administrateur De Forum
Loisirs : Un peut de tous
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: La question des candidatures en Algerie   Dim 25 Fév - 16:03

Les formations appelées à concourir dans la compétition électorale du 17 mai prochain, n’ont plus que deux mois et demi devant elles pour peaufiner leurs stratégies de campagne avec lesquelles elles comptent aller à la «pêche» aux voix des électeurs. Il leur faut, au préalable, régler l’épineuse question de la confection des listes des candidatures qui, pour la plupart d’entre elles, est toujours une phase à haut risque pour la cohésion de leurs rangs.

Lors des dernières élections sénatoriales, ce qui s’est passé pour le FLN renseigne de la difficulté qu’ont les partis, dans leur ensemble, à faire prévaloir l’esprit de discipline à des candidats à la candidature qui s’estiment lésés lorsque pour une raison ou une autre ils ne sont pas retenus sur les listes électorales. En guise de parade contre cette inévitable contestation et surtout pour en limiter l’effet d’entraînement dans les rangs de leurs bases militantes et par voie de conséquence sur leurs électeurs potentiels, les partis ont presque tous opté pour le principe démocratique du choix des candidats à travers des scrutins internes à la base.

La démarche n’élimine pas, pour autant, les risques de fronde tant il est vrai que les avantages d’un poste de député sont si attrayants qu’aucun des candidats à la candidature n’admet facilement d’y être frustré, même par le biais du jeu démocratique. Cette situation ne vaut pas pour les seuls partis de l’alliance présidentielle. Toutes les formations partisanes y ont été, plus ou moins, fortement confrontées. Les manifestations sont plus spectaculairement acharnées chez les premiers parce que «leurs chances» de victoire électorale sont plus grandes. Toutefois, il y a probabilité pour le prochain scrutin que la querelle des candidatures soit plus prononcée dans les partis du pôle dit républicain et démocrate, au cas où ils décideront finalement de présenter des listes communes, comme cela semble se dessiner. Amara Benyounès pour l’UDR et Saïd Sadi pour le RCD ont récemment abondé dans ce sens. Le premier en faisant savoir que sa formation est en négociation avec d’autres pour aller unies aux élections législatives. Le second en affirmant ne pas être contre le principe du rassemblement des forces républicaines et démocratiques et la possibilité d’une alliance électorale entre elles.

Cette dynamique que les sommets des appareils partisans du pôle démocrate voudraient impulser, pourrait toutefois se heurter à des réticences et des résistances dans leurs bases respectives. D’où le travail pédagogique par anticipation effectué par Amara Benyounès en direction des militants de l’UDR auxquels il veut inculquer «qu’associé veut dire compromis et donc il ne faut pas insister à ce que les militants de l’UDR soient tête de liste dans toutes les wilayas». Le principe est sain et logique mais convaincra-t-il des militants pour qui l’esprit de chapelle passe souvent avant l’essentiel? Et surtout des candidats à la candidature potentiels, dont c’est la seule raison d’être encartés. Cela vaut autant pour l’UDR que pour les autres partis tentés par le rassemblement des forces démocratiques et républicaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://algerie.forumactif.com
 
La question des candidatures en Algerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le débat sur la question du protectorat
» Question à nos historiens
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?
» [question] moyen de truquer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ALGERIE DEBAT :: Actualité, débats et sciences :: Analyse Débat caricature-
Sauter vers: