Forum ALGERIE DEBAT

Votre fenêtre sur l'Algérie et le monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CE MONDE QUI BOUGE,Palestine, un peuple se meurt

Aller en bas 
AuteurMessage
HAKIM
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1008
Age : 39
Localisation : Alger
Emploi : Administrateur De Forum
Loisirs : Un peut de tous
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: CE MONDE QUI BOUGE,Palestine, un peuple se meurt   Jeu 1 Mar - 2:53

Par Hassane Zerrouky

Pendant qu’on inquiète l’opinion mondiale avec le nucléaire iranien et qu’entre deux incursions meurtrières israéliennes dans les territoires occupés, Condoleezza Rice et Ehud Olmert cherchent des poux dans la tête du président Mahmoud Abbas à qui il est reproché de ne pas livrer une guerre définitive au Hamas, les colonies dites “sauvages” se multiplient en Cisjordanie. L’organisation israélienne, “Peace Now” (La Paix maintenant) en a recensé 468.
Ses militants, qui dénoncent depuis des années cette colonisation rampante, sont matraqués par la police israélienne à chaque fois qu’ils tentent de s’y opposer. Ces implantations sauvages s’ajoutent bien évidemment aux multiples colonies de peuplement — celles-là officielles — implantées dans les territoires palestiniens. Des appels d’offres sont lancés par le gouvernement israélien pour l’extension des colonies au moyen de la construction de nouveaux logements. Ils sont déjà plus de 260 000 colons installés sur les terres palestiniennes. Selon Peace Now, ce nombre est appelé à augmenter dans les années à venir, grâce aux 3000 constructions en cours : le but étant, à travers ce maillage de la Cisjordanie, de créer un fait accompli rendant impossible tout retour en arrière. A l’exception de Peace Now, de Gush Shalom, autre mouvement israélien, soutenus par de nombreux intellectuels israéliens, seules organisations à alerter l’opinion internationale sur ce qui se passe en Cisjordanie et Gaza, il faut bien admettre que les tergiversations israéliennes, sur fond d’asphyxie financière, de divisions et d’affrontements inter-palestiniens, et de passivité du monde arabe, risquent à la longue d’avoir raison des aspirations du peuple palestinien de vivre libre dans le cadre d’un Etat avec Jérusalem-Est pour capitale. Ce peuple, sans Etat, dont le sort ne semble soucier personne, se meurt, de mort lente. A Ghaza, qui étouffe sous le poids du nombre, les Palestiniens vivent dans une effroyable misère. A Bethléem, coupé de Jérusalem et du reste de la Cisjordanie, les chrétiens sont poussés vers l’exil, tandis qu’en sous-main, les services secrets israéliens ont tenté, voilà plus d’une année, de manipuler les islamistes qui voulaient édifier une mosquée face au lieu où est né le Christ, escomptant un affrontement inter-confessionnel. Ils n’ont pas réussi : les islamistes n’ont pas été suivis par le reste de la population palestinienne pas dupe des visées israéliennes. L’Occident, si soucieux à défendre les minorités chrétiennes ailleurs qu’en Palestine, se tait et se fait complice de ce génocide culturel. Pas plus qu’il n’a élevé la voix quand les autorités israéliennes ont entrepris des travaux sous la mosquée d’Al Aqsa et cherché à pousser les Palestiniens aussi bien chrétiens que musulmans à quitter la partie arabe de Jérusalem. Obnubilés par un terrorisme palestinien ciblant des civils, un terrorisme de désespoir, terrorisme qu’ils exploitent à dessein, les politiques occidentaux ne trouvent rien d’autre que mettre la pression sur les Palestiniens pour qu’ils fassent plus de concessions envers Israël. Quand ils s’expriment sur cette crise, les Occidentaux font comme s’il s’agissait d’un conflit entre deux Etats, et non pas entre un Etat occupant, colonisateur et un peuple occupé, réprimé. L’Autorité palestinienne, à qui il est demandé d’empêcher les actes “terroristes”, n’a d’autorité que sur 3% du territoire palestinien. Plus encore, ces pays occidentaux si prompts à dénoncer le “terrorisme” palestinien, médiatisé de manière spectaculaire, se réfugient dans un silence complice quand des enfants palestiniens sont tués par balles au prétexte que médiatiser la mort de ces enfants alimente l’antisémitisme. Pour conclure, je ne suis pas un fervent adepte de Jacques Chirac, mais il faut bien admettre que le jour où il quittera ses fonctions, le risque est grand de ne plus voir de dirigeants en Europe et dans le monde occidental parler de la cause palestinienne comme il l’a fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://algerie.forumactif.com
 
CE MONDE QUI BOUGE,Palestine, un peuple se meurt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BBF ? Parce que le monde bouge...
» Le peuple juif est-il supérieur ?
» Un monde médiéval fantastique
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ALGERIE DEBAT :: Actualité, débats et sciences :: Analyse Débat caricature-
Sauter vers: