Forum ALGERIE DEBAT

Votre fenêtre sur l'Algérie et le monde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Marché du travail Du nouveau

Aller en bas 
AuteurMessage
Linda
Débutant
Débutant
avatar

Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Marché du travail Du nouveau   Lun 23 Avr - 12:15

Bientôt des agences d’emploi privées


Tayeb Louh, ministre du Travail et de la Sécurité sociale, a haussé le ton, hier, lors d’une réunion d’évaluation du programme triennal de réforme de l’Agence nationale de l’emploi (Anem) qui a eu lieu au siège du ministère.
A ses yeux, le rythme de progression n’est pas suffisant et les mentalités sont encore « prisonnières de la bureaucratie, situation aggravée par un manque d’initiative au niveau local ». Il a exhorté les responsables à « bouger, sortir de leur bureau et changer de méthode de travail », car « si on persiste avec les mêmes réflexes, nous n’allons pas atteindre les objectifs assignés », dit-il. Dans la feuille de route du gouvernement, l’Anem a une place centrale dans la lutte contre le chômage et la création d’emplois. La loi lui confère un nouveau statut juridique en l’érigeant en établissement public à gestion spécifique (EPGS). Ce nouveau statut introduit une plus grande souplesse dans la gestion de l’Anem et renforce ses attributions en matière de régulation du marché du travail et de contrôle de l’emploi (loi 04-19 du 25 décembre 2004). Elle consacre l’ouverture au secteur privé de l’activité de placement en conformité avec la convention n°181 sur les agences d’emploi privées de l’Organisation internationale du travail, ratifiée par notre pays en 2005. Un projet de décret exécutif qui organise la relation entre les agences privées et l’Anem est en cours de signature. Dans le but de faire de l’Anem un véritable service public de l’emploi performant, dynamique et susceptible de constituer un vecteur de réussite de la politique nationale de l’emploi, un programme étalé sur trois années (2006 - 2008) a été mis en œuvre. Il est doté d’une enveloppe financière de près de 7 milliards de dinars et dont la mise en œuvre a débuté depuis le quatrième trimestre 2006. Les recrutements permettront d’améliorer le taux d’encadrement des structures de l’Anem par des universitaires dont la proportion dans l’effectif global passera de 16% actuellement à 60% et d’améliorer le taux de couverture de la population active et du chômage qui passeront d’un agent Anem pour 17 000 actifs actuellement à un agent Anem pour 4200 actifs et d’un agent pour 2800 chômeurs en 2006 à un agent pour 665 en 2008. A fin 2006, l’Anem a reçu 712 136 demandes d’emploi. 75% sont des primo-demandeurs d’emploi âgés de moins de 30 ans. La moitié des demandes émane de jeunes hommes qui ont des diplômes supérieurs. 132 117 offres d’emploi ont été recensées : 54,42% du secteur public, 30,60% du secteur privé national et 14,98% du secteur privé étranger. 40,49% des offres concernent les métiers du secteur des services, tels que les femmes de ménage, les plantons, les gardiens et les agents de sécurité contre 19,18% pour les métiers du BTPH, alors que les métiers de l’administration ne représentent que 7,80% des offres. Les métiers de la branche mécanique et de la construction métallique ainsi que des transports et communication représentent respectivement 5,3% et 6,4% des offres d’emploi proposées. Par contre, les métiers des cuirs et peaux, du bois et de l’ameublement, de l’industrie graphique et de la photo ainsi que ceux du verre, de la poterie et de la décoration accusent un certain déclin (moins de 1%) et ne sont pratiquement plus recherchés par les employeurs. L’Anem a procédé à 96 850 placements, soit une progression de 309% par rapport à 2001 où le nombre de placements effectués n’a pas dépassé 23 696. « Les indicateurs que je viens d’évoquer montrent, certes, une amélioration des performances de l’agence en matière de gestion du marché du travail. Cependant, ces résultats demeurent insuffisants au regard des objectifs fixés (création de 2 000 000 d’emplois) », souligne le ministre. Un programme de coopération a été engagé avec l’ANPE (France) en vue d’élaborer la nomenclature algérienne des métiers et des emplois. Un deuxième programme de coopération avec le service public de l’emploi suédois est en cours de finalisation et devra être concrétisé durant le premier semestre 2007. Un site web dynamique de consultation des offres et d’informations est en phase de développement et sera mis en ligne après des essais à partir du 15 mai. Le ministère du Travail a instruit l’Anem d’élaborer des rapports semestriels détaillés, faisant état de toutes les données liées au marché du travail. Les rapports seront élaborés sous forme de document que le ministère du Travail et de la Sécurité sociale mettra à la disposition du département de la formation et de l’enseignement professionnels et celui de l’emploi et de la solidarité nationale.
Kamel Benelkadi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Marché du travail Du nouveau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fete du travail: Un gigantesque marché public
» Inauguration du nouveau marché de la croix des bossales
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum ALGERIE DEBAT :: Actualité, débats et sciences :: Algérie Actualités-
Sauter vers: